Tout savoir sur tout
Recherche
banniere Tousavoir
Tous les savoirs!
Votre
PUB
ici  
 
 
  Toutes les fiches / Alimentation

Symbolique du porc

Article de Resus Posté le 30-12-2007 Journal: "Alimentation et Consommation"   01-Ain
Symbolique du porc

 

Le porc fait partie des animaux ayant un riche vocabulaire en français Z[)jw%jל!z.

Négative

Le porc est, pour certains cultures, le symbole de la goinfrerie et de la saleté (à tort pour la saleté, car élevé dans des conditions de vie lui permettant d’être propre, le porc l’est autant que tout ongulé. Il faut signaler cependant que le porc, n’ayant pas de glandes sudoripares, a besoin par temps chaud de se « vautrer » dans la boue pour abaisser sa température corporelle.

Son interdit dans les religions juive et musulmane en est-il la conséquence ? D’autres hypothèses ont été évoquées[réf. nécessaire] :

  • pour la religion juive le porc est symbole d¹¹hypocrisie car il est le seul animal à avoir le sabot fendu mais à ne pas ruminer. A premier abord il apparaît comme pur mais en fait il est impur.
  • le porc se nourrissant essentiellement de la même chose que les hommes, élever des porcs pour ceux qui pouvaient s’en offrir n’était pas une bonne idée quand la nourriture était rare pour la population. Les moutons ne posaient pas quant à eux de concurrence écologique avec les humains. Le porc se contente souvent cependant de déchets impropres à la consommation humaine qu’il permet de valoriser ;
  • les effets de différents parasites comme le ver solitaire ou ténia avaient pu être remarqués chez les populations consommatrices de porc (mais le bœuf transmet aussi bien le ténia) ;
  • comme le chien, le porc est considéré comme animal impur dans nombre de religions par sa possibilité de se nourrir de cadavres d’autres animaux ou d’humains. Le risque de voir des chiens ou des porcs déterrer des cadavres est probablement à l’origine de la pratique des enclos mortuaires entourés de murets, pour protéger les tombes ;
  • sa peau rose, son absence de poils en fait un animal évoquant les êtres humains ; manger du porc reviendrait donc à manger de la chair humaine ;
  • les pieds fourchus du porc le mettraient en relation avec la représentation imagée du diable dans les dessins à partir du Moyen Âge. Il est à noter que ces dessins se rapprochent plus du bouc qui était la moitié inférieure du satyre de la mythologie gréco-romaine, ou de la représentation imagée du diable qui en fait un bouc dressé, beaucoup plus contemporaine. L’argument est alors démenti puisque le bouc ne fait pas, lui, partie des espèces interdites, et que le critère de pieds fourchus pour décrire ces espèces souffre de nombreux contre-exemples dans les deux sens ;
  • l’argument de « mauvaise conservation du porc dans les pays chauds » semble plus discutable, dans la mesure où un copieux salage arrête net tout développement bactérien dans la viande de porc, et où toute viande, même en pays tempérés, ne saurait être conservée sans précaution.

L’interdit alimentaire du porc figurant dans l’Ancien Testament, il aurait théoriquement dû être aussi pratiqué par les chrétiens. Mais le Nouveau Testament suggérant le contraireZ)jw%jל!z, dans la pratique, cet interdit n’est respecté que par quelques Églises protestantes d’origine américaine.

Dans le bouddhisme tibétain, le porc représente l’ignorance, avidya, responsable de toute la misère du monde.

iggy_bank_china.JPG">Un cochon tirelire

Un cochon tirelire

Pour les peuples sino-vietnamiens, le porc est au contraire un symbole de prospérité et d’abondance. Le calendrier zodiacal chinois comporte une année du cochon (&
20133; hài : 12e des 12 rameaux terrestres ) : Les natifs de ce signe sont patients, fondamentalement équilibrés et bien disposés envers leur prochain.

Symbole d’abondance, le cochon est traditionnellement représenté sous forme de tirelire.

On peut également citer Pierre Magnan : « Le cochon est l’ animal le plus proche de l’homme. Il le nourrit mais il lui en laisse tout le remords. On peut avoir la conscience tranquille après avoir occis un agneau ou un veau, mais jamais un cochon. Chaque soir, quand apparaît sur la soupe épaisse la couenne du lard, c’est comme si le cochon de l’année venait vous parler de sa gentillesse. »

De nombreux personnages de dessin animé et de bande dessinée sont des cochons : Porky Pig le copain bègue de Daffy Duck, Miss Piggy la cochonne amoureuse de la grenouille Kermit dans le Muppet Show, Porcinet le copain de Winnie l’Ourson, Les Trois petits cochons, etc.

Expressions populaires
  • le temps de cochon est une météo maussade. Ce terme viendrait du fait, qu’autrefois, la mise au saloir du lard était faite idéalement par temps froid et humide.
  • Cochon qui s’en dédit est une expression signifiant le côté ferme dans la conclusion d’un marché.
  • Dans le cochon, tout est bon sauf le cri. Expression qui indique que toutes les parties et morceaux du cochon ont une utilité, culinaire ou autre. Quant au cri, c’est un des plus puissants et désagréables du monde animal. Le cri de détresse d’un cochon peut monter jusqu’à 115 décibels.
  • Ne pas avoir gardé les cochons ensemble. se dit quand deux personnes ne se connaissent pas de longue date, et ne peuvent donc pas avoir de comportements familiers (comme l’usage du tutoiement).
  • Quand les cochons voleront. Expression anglo-américaine désignant un évènement qui n’arrivera jamais. (équivalent anglo-américain de Quand les poules auront des dents.)
  • Être copains comme cochons. Être très amis.
  • Manger comme un cochon. Manger de manière sale, en dehors des règles communes.

Voir aussi animalier" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Idiotisme_animalier">Idiotisme animalier.

Différentes appellations populaires du cochon ZbW؟jǜ*''y.ޞ׬j^V즊nznr!xkyGGg"vVF&rrFWFFS&2f7FVFBg6V7CB#FfW#3
  • Le cayon en Dauphinois
  • Le mouchu dans le Cantal
  • Le goret en Poitou-Charentes
  • Différentes dénominations à connotation politique ont été données à l’ animal suivant le lieu et l’époque : le Kaiser, Adolph
  • en arabe, il se dit « khinzir », c’est bien entendu une insulte étant donné la symbolique encore plus péjorative de cet animal dans les civilisations orientales que dans les civilisations occidentales.

Divers ZbW؟jǜ*'+ޮkyGGg"vVF&rrFWFFS&2f7FVFBg6V7CR#FfW#3
  • La fête de la Saint-Cochon est célébrée à Saint-Martin-sur-Ocre, dans le Loiret.
  • Un gâteau en pain d’épices en forme de cochon est traditionnel lors des fêtes de Saint-Aignan à Orléans.
  • Le musée vivant du cochon, situé à Chambonas dans la département de l’Ardèche, est exclusivement consacré à tout ce qui tourne autour du cochon : mythologie, arts populaires, cinéma, objets divers et variés. Il présente aussi une mini-ferme avec des animaux miniatures. Voir le site.


Commentaire:



  Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés.
  Tous droits réservés © - Enregistrement, reproduction et copie interdits